Non classé

Où finissent nos vetements ?

La fast fashion, et même désormais l’ultra fast fashion, nous conduisent à jeter énormément de vetements très régulièrement. Nous en achetons une telle quantité qu’ils ne tiennent plus dans nos placards, et ils sont bien souvent d’une qualite si mauvaise qu’ils ne durent de toutes façons que quelques mois. Mais alors que faire de tous ces vetements, où finissent-ils ?

Les bennes relais

Nous nous donnons bonne conscience en mettant nos vetements dans les bennes relais. Nous nous disons que ces vetements seront réutilisés par des personnes dans le besoin et nous avons donc l’impression de faire une bonne action en les donnant dans ces bennes. Sauf que les dons sont beaucoup trop nombreux ces dernières années et que Le Relais et La Croix Rouge ne sont pas en capacité de tout garder. Ils en gardent donc quelques sacs, mais tout le reste est envoyé à l’étranger pour être trié et revendu dans des pays d’Afrique notamment. Je vous invite à regarder cet émission sur le front d’Hugo Clément qui résume bien la situation. Mettre nos vetements dans les bennes n’est donc pas une solution (ou du moins si elle l’a été un jour, elle ne l’est plus aujourd’hui).

Le seconde main

Donner ses vetements pour du seconde main est une bonne chose. Il existe différents types d’endroits où donner, vendre ou échanger ses vetements:

  • les friperies
  • le bon coin
  • Vinted
  • les échanges (je vous invite à aller découvrir la boutique d’échange de vetements « Files tes Fringues » à Grenoble)

Ainsi, donner, vendre ou échanger ses vetements dans du seconde main est très bien, mais il est également très bien d’acheter ses vetements en seconde main. En effet, il est temps de stopper le phénomène de fast fashion, et chacun a son rôle à jouer.

La proposition Aboodabi

Aboodabi vous propose des créations réalisées à partir de vetements jetés car tâchés, troués ou démodés. Tous les textiles utilisés par Aboodabi sont de seconde main. Cela permet de ne plus jeter ces textiles encore utilisables. Ainsi, Aboodabi a pour but de réduire les déchets textiles tout en consommant local, unique et juste. Je vous invite à lire les valeurs de la marque ainsi que son origine afin de mieux comprendre le concept. Et heureusement Aboodabi n’est pas la seule marque à s’atteler à l’upcycling textile. Vous pouvez retrouver un grand nombre de créateurs sur le site Rouspette qui a pour but de promouvoir l’upcycling textile.

Vous l’aurez compris, il est grand temps de faire attention à notre consommation textile, et de penser à ce que deviennent nos vetements une fois que nous les jetons. La seconde main et l’upcycling sont des bonnes solutions, mais restons vigilants de ne pas trop consommer afin de ne pas abîmer notre planète plus qu’elle ne l’est déjà.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire