Non classé

Les dangers de l’ « ultra fast fashion »

Nous avons tous déjà entendu parler de la fast fashion, qui est un désastre écologique pour notre planète, mais avez-vous déjà entendu parler de l’ « ultra fast fashion » ?

L’ « ultra fast fashion », c’est quoi ?

La fast fashion, ou « mode rapide » en français, consiste à créer plusieurs collections par saison de façon à proposer sans cesse de nouveaux produits.

Désormais il existe également l’ « ultra fast fashion » qui consiste non plus à créer plusieurs collections par saison mais à créer des nouveaux modèles quasiment tous les jours. Le but est d’être présent sans cesse et de proposer des produits à des prix défiant toute concurrence.

Je vous invite à lire cet article de France Info qui évoque avec justesse l’ « ultra fast fashion » au sein de l’entreprise chinoise Shein.

L’ « ultra fast fashion », pour qui ?

Les entreprises qui pratiquent l’ « ultra fast fashion » se sont donné pour but de toucher tout le monde, quel que soit l’âge, le style et la classe sociale. Leurs prix extrêmement attractifs rendent leurs produits accessibles aux personnes défavorisées également.

Les jeunes sont une cible principale pour ces entreprises, car leur petit budget les incitent à acheter des vetements et des accessoires à tout petits prix. Ainsi ces entreprises arrivent à toucher des personnes de la même génération que ceux qui militent pour une meilleure planète et une amélioration de l’écologie.

Mais ces entreprises touchent aussi des personnes de tout âge, puisqu’elles vendent un peu de tout, même de choses dont on n’aurait pas besoin, à des prix insolents et donc forcément attractifs.

L’ « ultra fast fahion », quels en sont les dangers ?

Cette nouvelle proposition de mode de consommation a évidemment ses avantages en terme de prix, mais ces bas prix cachent assurément une réalité bien triste.

Des nouveaux modèles toutes les semaines, cela signifie que des personnes travaillent à flux tendu pour coudre ces modèles en quelques jours seulement. Les travailleurs travaillent donc dans des conditions déplorables et ont des horaires intenables pour suivre le rythme de sortie des modèles.

Mais l’ « ultra fast fashion » est également un vrai désastre écologique. En effet, créer autant et aussi vite signifie évidemment que la qualité n’est pas au rendez-vous. Ainsi, les vetements achetés sont rapidement usés et rapidement jetés par les consommateurs. De plus, acheter aussi peu cher signifie aussi acheter plus, pour ne pas forcément porter les vetements. L’ « ultra fast fashion » contribue donc grandement à l’augmentation des déchets textiles ces dernières années.

Vous l’aurez compris donc, pouvoir acheter des vetements et des accessoires à très bas prix ça fait forcément envie, mais ce n’est bon ni pour la planète, ni pour les personnes qui les fabriquent. Il est donc temps de repenser notre façon de consommer et d’être prêt à payer les choses à leur juste prix.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire